Forum des religions

Forum des religions et des croyances
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Algérie terre d'islam

Aller en bas 
AuteurMessage
yacoub
Admin
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Algérie terre d'islam   Ven 1 Juin - 13:41

Algérie : l'« indécence » de Pamela Anderson fait fermer une salle de cinéma

Le ministre algérien de la Culture a demandé la fermeture d'une salle de cinéma après la diffusion du film « Borat », rapporte Franceinfo. Par 6Medias
Modifié le 31/05/2018 à 06:11 - Publié le 30/05/2018 à 20:12 | Le Point.fr
Pamela Anderson tient un rôle dans le film « Borat », sorti à l'origine en 2006.


Pamela Anderson tient un rôle dans le film « Borat », sorti à l'origine en 2006.
©️ CrowdSpark/AFP/ Bernard MNIGAULT


Pamela Anderson n'est pas vraiment la bienvenue dans les salles de cinéma algériennes. Selon des informations rapportées par Franceinfo mercredi, en raison de sa présence à l'écran dans le film Borat, sorti initialement en 2006, le ministre algérien de la Culture a fait fermer la salle de cinéma Mohamed-Zinet à Alger, et ce, pendant un mois. Le journal arabophone conservateur El Bilad a déploré dans un de ses articles la diffusion du film de Larry Charles le 18 mai dernier, en plein ramadan, qui plus est un vendredi. Et a vivement critiqué « l'actrice porno américaine ».

En guise d'explication à cette fermeture-surprise, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, évoque tout d'abord auprès du site Alg24 que la salle de cinéma en question projette des films piratés, ce qui constitue une infraction entraînant fermeture, avant de parler de « scènes indécentes » du film dans lequel joue Pamela Anderson. La décision des autorités a toutefois provoqué un tollé en Algérie. Sofia Djama, réalisatrice primée à la Mostra de Venise en 2017, a ainsi posté une lettre sur son compte Facebook destinée au ministre algérien et remettant en cause les explications de celui-ci.
Accusations de censure

« Vous avez en effet l'argument de la légalité et le respect des droits de diffusion », écrit-elle en référence aux films piratés mais diffusés par la salle Mohamed-Zinet. Avant de laisser parler sa colère : « Vous y ajoutez un commentaire inutile pour nous, mais audible pour les conservateurs et les islamistes. Vous osez invoquer l'indécence de certaines scènes en ce sacré mois de ramadan pour justifier la fermeture. Ça, c'est vulgaire et indécent puisque vous pouviez vous contenter de la loi. »


Le site Algeriemondeinfos accuse de son côté Azzedine Mihoubi de céder à la pression des conservateurs du journal El Bilad. Il affirme que le ministre encourage, par cette fermeture, « la censure seulement pour satisfaire les élucubrations d'un islamiste à l'esprit mal tourné », en référence à l'auteur de l'article publié par le journal arabophone. Et de préciser que cette décision est, à ses yeux, « injustifiée, d'autant que la télévision publique algérienne a diffusé par le passé une série dans laquelle l'actrice américano-canadienne avait le premier rôle ».

_________________


Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Algérie terre d'islam   Mer 20 Juin - 16:06

Djamel-Beghal
Ministre de la justice : « le djihadiste Djamel Beghal ne pourra être expulsé en Algérie il restera en France »




Vous vous souvenez, les frères Chérif et Saïd Kouachi et Amedy Coulibaly, ces « héros » musulmans qui ont assassinés « Charlie hebdo », à cause de ses démêlés avec le prophète, et quelques juifs innocents à l’Hyper-Cacher de la porte de Vincennes, les 7 et 9 janvier 2015 ?

Presque toute la France était alors « Je suis Charlie », puis cela s’est estompé et le massacre du « Bataclan » a pris le relais dans l’émotion nationale.

Vous allez être heureux d’apprendre que le cerveau de ces attentats terroristes, celui qui dirigeait les carrières des précédents, Kouachi et Coulibaly, aujourd’hui « sanctifiés » au paradis d’Allah, Djamel Beghal, va bientôt être rendu à la liberté et pourra ainsi poursuivre son action néfaste auprès d’autres « radicalisés » afin de les préparer à de nouveaux attentats, plus spectaculaires que les « vulgaires » attaques aux couteaux, auxquelles nous sommes dorénavant accoutumés, et qui se poursuivront, bien entendu, en parallèle.

Né à Bordj-Bou-Arreridj, en Algérie, Djamel Beghal a été déchu de la nationalité française, fort heureusement, et se trouve sous le coup d’une mesure d’interdiction du territoire, donc d’expulsion, datée du 19 septembre 2017.

Sera-t-il immédiatement renvoyé en Algérie, dès sa libération ? « C’est loin d’être acquis », a précisé la garde des sceaux, Nicole Belloubet, car la Cour européenne des droits de l’homme avait alors recommandée, aux autorités françaises, de ne pas l’expulser. Djamel Beghal estimait à l’époque, et il n’avait pas tort, que son retour dans « son pays », en Algérie, l’exposait à des tortures, voire davantage.

La ministre de la justice a cru devoir ajouter : « Ce qui importe c’est que ces personnes-là soient sous surveillance constante. ».

Nicole Belloubet sait pertinemment que cette « surveillance constante » est impossible en France, actuellement, et que Djamel Beghal pourra circuler à son aise et disparaître quand il le souhaitera, pour préparer un nouvel attentat, d’une plus grande ampleur que ceux auxquels nous nous habituons quotidiennement.

Bien entendu l’Algérie n’est pas enthousiaste pour accueillir cette racaille mais, si elle le reçoit, elle le traitera comme il convient et cela Beghal le sait !

Des Djamel Beghal, ils seront quelques centaines à être libérés d’ici 2019. Ils ne seront pas tous « déchus de la nationalité française », donc ils ne seront pas « expulsables » (le seraient-ils même déchus ?).

Nous attendons de constater les mesures envisagées pour qu’ils ne deviennent pas des« dangers publics » et, le cas échéant, nous comptabiliserons leurs victimes, pour les présenter au gouvernement complice.

_________________


Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
 
Algérie terre d'islam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perspective eschatologique selon l'Islam
» Le calvaire d’un converti au christianisme en terre d’islam
» L'islam modéré?
» Le divorce en terre d'Islam
» Palestine - Jérusalem, une terre sacrée - HASSAN IQUIOUSSEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des religions :: Discussions diverses :: Sujet de sociétés: Religions-
Sauter vers: