Forum Marmhonie des religions

Forum Marmhonie des religions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salem Ben Ammar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Salem Ben Ammar    Sam 15 Avr - 14:05

Pourquoi l’islam est bien pire que le nazisme
27/08/2015 Salem Ben Ammar 12 commentaires


L’islam légitime le viol des femmes non-musulmanes.
L’islam légalise la pédophilie.
L’islam légitime la polygamie.
L’islam légalise l’esclavage.
L’islam légitime le terrorisme.
L’islam légalise les inégalités entre les hommes.
L’islam est la mère de tous les vices.
L’islam est le pire régime d’Apartheid qui n’ait jamais vu le jour.
L’islam légitime le meurtre des apostats.
L’islam est le retour au monde des ténèbres.

L’islam appelle à la haine et l’extermination du juif et du chrétien.
L’islam porte en lui tous les germes de la destruction de l’humanité.
L’islam est l’intolérance érigée en dogme religieux.
L’islam est raciste et suprémaciste.
L’islam est la science de la mort.
L’islam est le culte de la bêtise sacrée.
L’islam est l’interrupteur qui éteint la lumière sur l’humanité.
L’islam est la science ce que les rebouteux sont à la médecine.
L’islam se veut un remède aux maux de l’humanité alors qu’il est un cancer métastasé.

L’islam se prend pour le meilleur de la classe alors qu’il est le dernier de la classe.
L’islam viole les lois internationales.
L’islam est la pire drogue dure qui puisse exister.
L’islam est une maladie neurodégénérative.
L’islam est une arme de destruction massive.
L’islam fait de la vie des siens un enfer sur terre.
L’islam souffre d’un complexe de supériorité pathologique.
L’islam a des graves problèmes de troubles de la personnalité.
L’islam est le plus grand plagiaire de tous les temps.
L’islam a fait de la violence la voie de la félicité.
L’islam est le pire ennemi du genre humain.
L’islam est un narcissique pervers.
L’islam a fait de la barbarie un culte pour les hommes.

L’islam est la cause de tous les tourments de l’humanité.
L’islam est un loup garou de la pire espèce.
L’islam est un napalm, après son passage plus rien ne pousse pour l’éternité.
L’islam est une bombe thermonucléaire.
L’islam est une hydre à plus d’un milliard de têtes.
L’islam est un vil imposteur.
L’islam est au-dessus des lois.
L’islam est un nouvel ordre mondial impérialiste.
L’islam est une idéologie totalitaire et génocidaire qui oeuvre à l’anéantissement de l’humanité.
L’islam est un virus létal pour l’humanité.
L’islam est bien pire que le nazisme, si on ne fait rien pour l’éradiquer il sonnera le glas de l’humanité.
L’islam est la ruine de l’âme et la mort de la vie.
L’islam est l’enfer sur terre.

L’islam n’est ni une calamité ni une saloperie, il est l’Apocalypse finale.
L’islam est un crime contre la paix.
L’islam est un crime contre l’humanité.
L’islam est le parent naturel du nazisme.
L’islam est un produit décapant de la mémoire historique.
L’islam est une idéologie liberticide.
L’islam est un puissant excitant des pulsions lubriques.
L’islam est l’art de rendre le licite illicite et l’illicite licite.
L’islam est inhumain et inhumaniste.

L’islam est une religion pour des sans foi ni loi.
L’islam est dépourvu de toute spiritualité.
L’islam est un attrape-nigauds.
L’islam est le dernier de la classe.
L’islam est une machine à figer le temps.
L’islam est une religion païenne, polythéiste et fétichiste.
L’islam est un culte de la pierre.
L’islam est un ogre insatiable.

L’islam est incompatible avec la démocratie.
L’islam est l’ennemi des droits de l’homme.
L’islam est un goulag pour la femme.
L’islam est un danger mortel pour la petite enfance.
L’islam est un moulin à vent dont on ne sort jamais vivant.
L’islam est une morne plaine peuplée de charognards infâmes.
L’islam est la tombe des libertés humaines et des droits fondamentaux.
L’islam est une doctrine totalitaire à bannir de la surface de la terre comme on l’a fait avec cette idéologie ignominieuse que fut le nazisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Admin
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Mar 18 Avr - 14:39

Salem Benammar


C'est marrant que l'on soit surpris que j'ai classé le nazislamiste Herrdogan dans la même catégorie politique que le FN. Si tel n'était pas le cas quelle serait sa place sur l’échiquier politique en France par exemple s'il était français ? Un admirateur fou d'Hitler, ultra-nationaliste, qui se rêve en nouveau Calife musulman, ultra-conservateur, raciste, belliqueux et concentre tous les pouvoirs entre ses mains ne me peut pas baigner que dans les mêmes eaux nauséabondes du NSDAP qui fascinait certains fondateurs du FN. A moins qu'il ne soit ni de gauche ni de droite mais un démocrate tyrannique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Sam 29 Avr - 12:56

Salem Benammar

En quoi est-ce un problème de ne pas voter pour elle ?
En quoi est-ce un problème de ne pas se reconnaître dans ses idées ?
En quoi est-ce un problème de ne pas s'identifier à certains de ses électeurs négationnistes, racistes, fascistes, antisémites, homophobes, suprémacistes, nazillons, nihilistes, nationalistes, intolérants, fanatiques, anti-républicains, intégristes, ultra-réactionnaires, à la haine de l'autre chevillée au corps ?
En quoi est-ce un problème de ne pas signer un chèque en blanc à une candidate qui courtise les Muftis et qui loue la compatibilité de l'islam avec la démocratie et les valeurs de la République ? En quoi est-ce un problème de ne pas partager vos certitudes politiques ? En quoi être différent de vous est antipatriotique ? En quoi est-ce un problème de dénoncer vos exercés de langage et vos potins nauséabonds ? En quoi est-ce un problème de ne pas faire de votre vérité la mienne ? En quoi est-ce un problème de ne pas s'aligner sous la bannière d'un parti aux fondements idéologiques aux antipodes des valeurs de la République ? En quoi est-ce un problème de ne pas avaler la grosse couleuvre de l'humanisation de l'image du parti ? En quoi est-ce un problème d'être dubitatif quant à la chikayat entre ce père homophobe et négationniste et sa fille drapée dans ses vertus républicaines ? En quoi est-ce un problème de ne pas valider par le bulletin de vote le déni de cette candidate sur les Rafles du Vel d'Hiv ? En quoi est-ce un problème de ne pas absoudre cette candidate de ses ex fréquentations nazillonnes ? En quoi est-ce un problème de ne pas faire confiance en une candidate qui n'a pas eu de scrupule avec l'argent public européen ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Dim 30 Avr - 13:27

Salem Benammar

Pendant que nous y sommes le colonialisme arabo-musulman en Afrique du Nord est un bienfait civilisationnel.

Ses ravages n'étaient pas des ravages c'était juste un mal pour un bien.

Ils avaient juste saigné ses habitants pour irriguer leur terre pour y faire pousser les arbres de la vie.

Mais enfin ne dites jamais du mal du colonialisme il est le passage obligé du monde des ténèbres au monde des lumières.

Il a toujours profité aux peuples colonisés.

Tous ces morts et ces pillages des richesses sont leur faute.

Il a généré des plus-values inestimables sauf que ses victimes sont ingrates et jalouses de sa réussite.
Il ne faut pas être une mauvaise langue et dénigrer les beaux apports du colonialisme dont l'arabo-musulman est un bel exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Dim 14 Mai - 17:10

Tout pays conquis par l’islam est un champ de ruine, une morne plaine et un désert d’ignorance et d’âneries

Le monde découvre avec stupeur la destruction du patrimoine archéologique et intellectuel au Mali, la Syrie, l’Irak, la Tunisie et les menaces que les fondamentalistes font peser sur les pyramides comme si cela était un phénomène nouveau dans l’histoire de l’islam. Il leur aurait suffi de lire Ibn Khaldoun pour mesurer à quel point l’islam voue une haine dogmatique pour les sciences, le savoir, les livres, l’archéologie et les cultures des peuples conquis.

« Que sont devenues les sciences des Perses dont les écrits, à l’époque de la conquête, furent anéantis par ordre d’Omar ? Où sont les sciences des Chaldéens, des Assyriens, des habitants de Babylone ? […] Où sont les sciences qui, plus anciennement, ont régné chez les Coptes ? Il est une seule nation, celle des Grecs, dont nous possédons exclusivement les productions scientifiques, et cela grâce aux soins que prit El-Mamoun de faire traduire ces ouvrages.
[…] Les musulmans, lors de la conquête de la Perse, trouvèrent dans ce pays, une quantité innombrable de livres et de recueils scientifiques ; [leur général] Saad ibn Abi Oueccas demanda par écrit au khalife Omar ibn al-Khattab s’il lui serait permis de les distribuer aux vrais croyants avec le reste du butin. Omar lui répondit en ces termes : “Jette-les à l’eau ; s’ils renferment ce qui peut guider vers la vérité, nous tenons de Dieu ce qui nous y guide encore mieux ; s’ils renferment des tromperies, nous en serons débarrassés, grâce à Dieu !” En conséquence de cet ordre, on jeta les livres à l’eau et dans le feu, et dès lors les sciences des Perses disparurent. »

— Prolégomènes, 3e partie, éd. Quatremère, trad. de Slane, p. 89-90 et 125.

Ni Averroes qui fait la fierté de tous les musulmans sans pour autant qu’il soit enseigné dans leurs universités où la philosophie considérée comme une hérésie n’a pas sa place fut persécuté sur la fin de sa vie et condamné à l’exil à l’exil à Lucena, c’est à des juifs et à des chrétiens attachés à conserver et traduire ses œuvres qu’il doit son influence posthume. Et les musulmans continent à nier les évidences et proclamer que l’islam a révolutionné les sciences sans étayer leurs assertions par les moindres preuves. Pour eux, il suffit de croire pour donner du sens à leurs délires mensongers. nier malgré les évidences coraniques : lisez au seul nom de votre créateur ! Si les musulmans sont bouchés et dépourvus de discernement , ce n’est pas la faute à Allah lui-même et son porte-plume le Messager au message confus, contradictoire, abscons, tautologique, redondant, indigeste, incohérent, charlatanesque, ethnocentrique, apocryphe, et copier-coller, de leur avoir bien stipulé : ne rien lire d’autre qui ne soit pas l’expression de son œuvre, qui doit porter sa signature incréée..

L’islam n’a jamais encouragé le pluralisme intellectuel ni insufflé à ses fidèles un quelconque souffle d’éveil intellectuel afin qu’ils s’ouvrent et s’imprègnent des cultures d’autres peuples. Si l’islam était un facteur d’enrichissement culturel et humain, pourquoi a-t-il dissous la culture Amazigh par exemple pour la rendre illicite pour la population nord-africaine ? Pourquoi sans Napoléon le monde n’aurait jamais découvert la civilisation égyptienne ? Pourquoi les partisans de l’islam des sources s’attachent à détruire les symboles des mémoires historiques millénaires des peuples coulés dans son moule, telle la destruction des statues de Bouddha de Bamiyan par les Talibans qui sont musulmans littéralistes ? Pourquoi l’Arabie Saoudite, bailleur de fonds attitré du wahhabisme et artisan majeur de sa propagation s’oppose farouchement à toute fouille archéologique sur son territoire ? Est-ce la peur de la vérité qui interdit aux musulmans de rechercher la vérité sur leur propre mémoire historique dont l’archéologie, l’anthropologie et l’histoire sont les catalyseurs ? Pourquoi les pays musulmans se ferment de plus en plus à l’enseignement philosophique ? Pourquoi les pays musulmans font disparaître de plus en plus l’enseignement de la philosophie des programmes scolaires ? Craignent-ils qu’un tel enseignement puisse remettre en, cause leur théories créationnistes et farfelues et ridiculisent l’islam ? Il y a tout lieu à penser que c’est l’O.C.I., véritable gouvernement mondial des pays musulmans soumis au diktat de l’Arabie wahhabite qui veut impose aux pays musulmans l’interdiction de la philosophie et ses effets « néfastes » sur le cerveau musulman, condamnés à rester pour l’éternité dans la seule et unique pensée islamique. Seule source du savoir pour les musulmans. Au point que l’islam est la seule religion au monde d’être doté de ses propres savants, ulémas. Voilà pourquoi des hommes comme Qaradhahoui et Ghannouchi, des apprentis sorciers aussi incultes qu’obscurantistes, présidaient jusqu’à mois de juillet 2013 à la destinée de l’Union des Savants Musulmans.Comme le burlesque ne tue point, le simple fait de mémoriser le coran vaut à son auteur la reconnaissance aujourd’hui de la nouvelle république islamique de la Tunisie.

Il est permis de douter de ce que Boukhari a pu rapporter sur l’authenticité des hadiths du prophète imposteur quant à ses enseignements sur la nécessité pour les musulmans d’acquérir et de s’instruire du savoir des autres peuples. Si tel était le cas, ils n’auraient jamais commis les pires crimes culturels de l’histoire en brûlant la bibliothèque d’Alexandrie et les oeuvres scientifiques et littéraires monumentales persanes. Rien ne plaide par conséquent en faveur d’une telle thèse au vu du comportement négationniste et nihiliste des fidèles musulmans qu’ils soient salafistes, wahhabites, qoutbistes ( frères musulmans) vis-à-vis des cultures non-musulmans jugées comme hérétiques.

Dans ce contexte, la secte Boko Haram, le livre est illicite, soeur idéologique de la secte tunisienne d’Ennahdha est l’archétype-même de ce que doit être le rapport du musulman fondamentaliste aux autres cultures.

Le fondamentalisme musulman qui envahit le champ social et culturel du monde musulman marque le retour en force de l’islam de Mahomet qui n’a jamais exhorté son peuple comme si un égyptien était membre de sa tribu qu’il haïssait tant, d’aller quérir le savoir même en Chine. De l’hagiographie on en a fait une vérité absolue.

L’islam est l’art de faire du mensonge une norme religieuse, une obligation pour tout musulman dans le sentier d’Allah, la takkyia. Le prophète autoproclamé n’a jamais dit : tu ne mentiras point. Bien au contraire, il autorise l’esbroufe et la manipulation de la vérité au nom des intérêts supérieurs de l’islam ou pour duper le non-musulman.
Les dogmes de l’islam sont ceux du savoir monolithique et de l’ultra sectarisme religieux. L’islam comme toute idéologie fasciste est conscient qu’il ne peut prospérer que sur le terreau de l’ignorance, il ne va pas donner à ses fidèles les moyens de s’affranchir de son pouvoir pesant et castrateur. Pour lui, l’homme n’est pas pourvu de volonté propre, il doit rester à l’écart des modèles importés de compréhension et de réflexion susceptibles de nourrir sa réflexion et de le détourner des chemins de l’islam qui sont en réalité ceux de la misère intellectuelle, de l’aridité créative, ceux-là-mêmes dans lesquels les musulmans, à l’exception des chiites regardés comme des impies par les musulmans orthodoxe, sont embourbés depuis la naissance de cette culture de la mort de la vie et de l’extinction des lumières sur la quête du savoir.

Il n’y a pas de quête de savoir et de connaissances dans l’islam de celle d’Allah et toute autre voie qui éloigne l’homme de lui est un sacrilège. Or l’islam lui-même en tant que forme la plus aboutie de l’hétérodoxie judéo-chrétienne a peur que l’on découvre sa véritable identité mystificatrice, à travers une grille de lecture critique qui met à nu son imposture.

Tous les vrais savants majoritairement non-arabes imprégnés de philosophie grecque, déjà quelque peu sectaires ignorants de la pensée romaine, byzantine, hindoue, chinoise, latine, perse, qui ont tenté de lever le voile sur l’herméneutique musulmane furent persécutés et leurs œuvres détruites.

Le wahhabisme qui est la pointe du combat de l’obscurantisme musulman a au moins l’immense mérite de révéler au monde la culture ancestrale et les mœurs et coutumes qui ont irrigué cet islam des sources devenues aujourd’hui le vrai ennemi des sciences, de l’archéologie humaine et historique, de la diversité, du multi confessionnalisme et des cultures et qui veut enchaîner les musulmans aux dogmes de l’inertie éternelle et de la mort de la pensée humaine.

Image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Lun 15 Mai - 14:47

Il n’y a que le Vatican et l’Occident qui ignorent que l’islam mène le djihad contre les chrétiens
Salem Ben Ammar



Partout dans le monde musulman les chrétiens sont massacrés, martyrisés, persécutés, violés, kidnappés, opprimés, bannis, traités comme des rebuts de l’humanité, confinés au rang de dhimmis, des véritables intouchables qui ont le choix entre le cercueil ou l’exil ce dans l’indifférence totale du Saint-Siège et de l’Occident.

Les nés musulmans convertis au christianisme sont obligés de vivre leur foi chrétienne en cachette de peur de se faire égorger et crucifier alors que les chrétiens soumis à l’islam ne sont ni condamnés et stigmatisés par leurs ex coreligionnaires au nom de la liberté de conscience.

L’islam fort d’une impunité coupable comme autrefois le nazisme, fait vivre l’enfer aux minorités chrétiennes sur ses terres, laissant clairement entendre qu’il n’a jamais cessé sa croisade anti-chrétienne.

Des milliers de chrétiens sont massacrés chaque année au Pakistan, en Indonésie, en Syrie, en Egypte et au Nord du Nigeria. On a purifié l’Irak et la Jordanie de leurs chrétiens, de même que Gaza. Plus aucune trace de chrétiens en Arabie et au Yémen. On met en prison, en Tunisie, en Egypte, en Libye au Maroc et en Algérie ceux qui réintègrent la foi d’origine de leurs ancêtres. On extermine les chrétiens dans le sud du Soudan. .

On interdit la construction des églises en terre soumise aux intolérantes et hyper répressives lois de l’islam.

Fort du silence approbateur du Vatican, l’islam ne manque plus une fête de Noël pour endeuiller la chrétienté. Martyrisant, massacrant les chrétiens et brûlant leurs églises. Comme si les chrétiens éprouvent une certaine jouissance masochiste dans leur nouveau Calvaire.

Un véritable nettoyage religieux s’opère sous le regard absent du monde entier et surtout des autorités ecclésiastiques et les gouvernements occidentaux qui semblent faire le choix des pays musulmans où il ne fait pas d’être chrétien.

Le monde s’inquiète du sort des islamistes égyptiens mais personne ne s’inquiète du sort des Coptes en Egypte et des communautés chrétiennes en Syrie, pourtant le témoignage vivant de la présence millénaire chrétienne au Moyen-Orient..

Tout se passe comme s’ils étaient une quantité négligeable sacrifiés sur l’autel des intérêts géostratégiques, géo-énergétiques et bassement affairistes et mercantiles.

A se demander si les chrétiens dans ces pays sont des humains entièrement à part, des sous-hommes, un détail insignifiant qu’on doit occulter pour ne pas froisser la sensibilité à fleur de peau des mahométans regroupés au sein de l’Organisation de la Conférence Islamique, qui se rêve en futur gouvernement mondial.

Qui a le courage de mettre l’islam en face de ses responsabilités vis-à-vis des minorités religieuses vivant en son sein et qui sont les vrais « indiens » de ces pays et menacés d’extermination ?

Au lieu de le mettre en quarantaine de »communauté internationale » pour ses manquements aux lois internationales et exiger de lui les règles de réciprocité, on lui déroule à ses pieds le tapis rouge couleur de sang des martyrs chrétiens dans le monde musulman

Malgré tout cela et bien pire encore, les musulmans demandent au Vatican la reconnaissance de l’islam en tant que religion de paix. Une religion d’agression et d’ intolérance certainement. La paix sous la contrainte de la soumission à l’islam pour avoir la vie sauve.

Il n’y a pas meilleure unité de mesure pour tordre le cou au mythe de l’islam de paix que la géopolitique de la répression et des injustices dont sont victimes les chrétiens dans le monde musulman et surtout arabophones.

Contrairement à l’Islam, c’est le Vatican qui se voile la face, à moins qu’il considère les chrétiens d’Orient comme des chrétiens hérétiques et qui mériteraient ce que les musulmans leur font subir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Admin
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Mer 17 Mai - 10:22

La vraie vie ne se cache pas des hommes comme celle que l’islam promet aux siens par Salem Ben Ammar

Je viens de m'enivrer de l’élixir de la vraie vie,réelle, palpable, concrète, visible, qui a des formes et des couleurs
Une vie qu'aucun dieu ne peut imaginer et promettre à ses crédules
Une vie qui n'est dessinée dans un aucun pseudo livré sacré
Une vie qu'aucun où aucun messie autoproclamé ne peut nous y conduire
La vraie vie est sur terre dont seule dame nature a le secret
La vraie vie est la fusion entre le ciel et la mer que le soleil inondé par sa lumière infinie
La vraie vie nous ouvre ses bras comme une mère prenant dans les siens son enfant
La vraie vie n'est n'attend rien de nous que de la protéger pour le bien commun de l'humanité et de la préserver pour les générations futures
La vraie vie exalte nos âmes et remplit nos cœurs de joie et de bonheur
La vraie vie prend tous les hommes sous ses ailes sans distinctions de quelle que nature que ce soit
La vraie vie ignore les clivages entre les hommes quand elle est joyeuse elle l'est pour tous et quand elle amère elle l'est aussi
La vraie vie commence sur le sourire de la mère
La vraie vie ne se voile pas elle éclaire l'humanité de son phare qui leur épargne les écueils mortels des utopies religieuses et idéologiques
La vraie vie est cette chance inouïe que nous avons et que d'autres n'ont pas la chance d'en avoir, jouir de toutes nos facultés physiques, intellectuelles et psychiques
La vraie vie est la richesse la plus accessible aux hommes, elle n'a de prix que pour ceux qui en connaissent la valeur



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Ven 19 Mai - 14:05

Qui mieux que les Fatwas délirantes pour démystifier l’islam par Salem Ben Ammar

Un conseil à vous donner à tous, ne faites pas l'inventaire de l'islam à travers le Coran, les Hadiths ou la Sirat du Rassoul, c'est compliqué. Faites le désor...mais à partir des Fatwas, elles sont contemporaines, claires, factuelles, non rapportées ou légendés ou apocryphes, pas besoin d'être exégète en la matière, elles sont tout-à-fait compréhensibles et accessibles au commun des mortes. Elle n'ont pas besoin d'être interprétées ou sujettes à caution ou débat théologique. Elles sont la vérité de l'islam puisant leur source dans ses textes fondamentaux et le resteront tant qu'elles sont toujours en vigueur et qu'elles ne sont déclarées comme incompatibles avec les sources du droit musulman. Ces Fatwas qui tombent toutes sous la coupe de la loi à cause de leur caractère attentatoire à la dignité humaine et à l'intégrité psychique et physique de la femme, de la petite enfance et des nourrissons, nonobstant le fait qu'elles prônent le racisme, l'intolérance, l'antisémitisme, la haine du chrétien, le sexisme, la violence, le meurtre des non-musulmans voire des musulmans eux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Sam 20 Mai - 14:45

18/03/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire
Un jour viendra où les urnes électorales seront les urnes des cendres de la France

Le vrai péril pour la France est quand les musulmans seront 10 millions à voter
Viendra le jour où nous allons rigoler jaune avec les revendications des musulmans de France : nous constituons près du tiers de la population française. En toute logique nous devons prétendre au tiers des sièges dans les différentes institutions nationales et locales représentatives du peuple. Or, nous sommes mis sur la touche alors que vous êtes élus grâce à nos voix. Soit vous nous faites de la place sur vos listes soit nous créons nos propres partis politiques, ce qu’ils ont déjà commencé à faire, et nous présenterons nos candidats partout en France.
Un autre péril qui menace la France où ils pourraient un jour ou l’autre mettre la main sur l’Assemblée Nationale et adopter les lois favorables à l’islam.
Ils sont des électeurs aucune loi en France ne saurait étouffer leurs velléités politiques.

Quand ils seront 10 millions à voter ce qui ne saurait tarder quand on sait qu’un jeune sur 5 au moins est de parents nord-africains, les urnes de la démocratie pourraient se transformer en urnes de ses cendres. Une conquête tranquille de pouvoir sans heurts ni effusion de sang. En naturalisant les musulmans à tour de bras la France n’a peut-être pas imaginé le scénario qu’un jour ils seront des électeurs et des éligibles et qu’ils pourraient ainsi l’achever. Un musulman est par définition un soldat au service de la cause de sa religion il n’a que faire de l’intérêt général d’un pays censé être de surcroît un dar al harb, une ère à conquérir, qui naïvement lui offre lui-même les armes de ses lois trop généreuses pour faire triompher la cause de l’islam.
La France peut toujours fermer ses frontières et durcir les conditions d’accès à sa nationalité mais elle ne peut plus faire grand-chose contre la forte poussée démographique et le poids électoral grandissant de ses musulmans. Quelle que soit la force politique qui sera amenée à diriger les affaires du pays aux lendemains des prochaines échéances électorales présidentielles et législatives elle n’aura pas toute la marge politique nécessaire pour les traiter en simple vivier électoral où l’on vient puiser ses voix tous les 5 ans. C’est fini le temps où ils font figure de simples figurants sur la scène politique française.Ils savent parfaitement que le temps joue pour eux et que statistiquement ils constituent le premier politique en France avec au moins 10 millions de militants déterminés et mus par le même idéal islamiser la France. Pour l’heure ils sont capables de se fondre dans le creuset républicain pour ne pas continuer à nourrir les sentiments de rejet et de défiance dont ils font l’objet au sein de la majorité des Français. Ils préfèrent temporiser et poursuivre subrepticement leur stratégie d’araignée qui tisse inlassablement sa toile à l’ombre des tours en béton et s’étendre dans les coeurs des villes comme à Marseille, Paris, Lille et Toulouse où des quartiers entiers sont totalement islamisés.
Pourquoi vont-ils relever le défi d’une guerre civile qui pourrait leur être fatale alors qu’ils ont tout intérêt à avancer à visage couvert et renforcer leur assise démographique et électorale sans que personne n’y prenne garde ?
La France islamisée est pour bientôt et les musulmans s’en frottent les mains comme si leur victoire est acquise à 100%.
Et ce n’est pas des gesticulations verbales enfiévrées et hystériques que les Français soumis aux flux migratoires incessants à forte dominante musulmane vont pouvoir éviter à la France de finir sous les griffes de l’hydre musulmane.
Tant que le peuple continue à banaliser le danger de l’islam la France n’échappera pas à son destin musulman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
georges

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 16/05/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Sam 20 Mai - 17:23

J'espère bien que non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Dim 21 Mai - 13:15

L’Afrique du Nord était encore plus judéo-chrétienne que l’Occident mais l’islam a tout détruit
Salem Ben Ammar laissez un commentaire

Nous Nord-africains nos origines se perdent dans la nuit du temps nous sommes les enfants de la Kahena, Didon, Hannibal, Koceila, Saint-Augustin, Saint Cyprien, Sainte Monique, et des 3 papes berbères:-Victor Ier était berbère, né dans l’actuelle Tunisie, il fut évêque de Rome et à ce titre gouverna l’Église romaine1 à partir de 189 et ce durant une dizaine d’années
-Miltiade ou Melchiade, né en Afrique du nord, fut pape de 311 à 314
-Gélase Ier, également berbère, fut pape de 492 à 496. Mais nos envahisseurs arabo-musulmans balayant et détruisant tout sur leur passage ont fini par tout effacer de notre mémoire historique rendant illicite toute référence à notre passé immémorial.

Par un procédé alchimique des plus grotesques les colonisateurs arabo-musulmans qui ont mis la région à feu et à sang commettant l’un des plus grands génocides de l’histoire humaine, jamais reconnu comme tel, ont dissous notre histoire dans la leur et fait de nous les enfants de Mahomet, d’Omar ou Aïcha qui n’est ni mère ni notre parente.

Tous ces sinistres et sulfureux personnages sont des étrangers à notre histoire et notre culture et le symbole de notre état d’assujettissement éternel. Nos vrais parents millénaires sont ignorés et occultés dans les manuels d’histoire qui préfèrent glorifier celle des barbares arabo-musulmans.

Que l’on en finisse une fois pour toutes avec le négationnisme de notre propre identité et notre personnalité historique. Des peuples sans histoire sont des peuples sans mémoire, ni repères pour pouvoir se projeter dans l’avenir.

Jamais une histoire n’a été autant violée et occultée que l’histoire nord-africaine. Ses propres enfants qui connaissent de la lecture que le Coran et encore au regard de leur analphabétisme chronique et de la culture que les prêches enflammés et haineux de leurs imams sont dans l’ignorance totale et absolue de leurs racines. Convaincus qu’ils sont arabo-musulmans puisqu’ils professent l’islam et parlent l’arabe qui n’est pas l’arabe littéral qui est juste un dialecte, la derja. Selon Wiképédia : « Le dialecte tunisien, tout comme les autres dialectes et langues maghrébines que sont l’algérien, le marocain, le libyen et le maltais, s’établit sur un substrat berbère et punique, influencé par les langues des peuples ayant vécu ou administré cette région au cours de l’histoire, dont notamment l’arabe, le turc, l’italien, l’espagnol et le français. »

L’arabo-islamisme a érigé une muraille de la longueur du diamètre du globe terrestre entre eux et leur histoire originelle pour empêcher tout travail d’exploration de la mémoire historique. Soumis à un endoctrinement intensif et permanent, ils ont perdu tout esprit critique et si jamais certains d’entre eux se posent la question sur leurs véritables origines, ils sont considérés comme des renégats si ce n’est des apostats. On ne doit pas pas lever le voile sur son passé. Il y en a qu’un celui que l’arabo-islamisme impose. Condamnés à rester couper de leurs racines, ils ne savent pas et ne le sauront jamais qu’ils ont été une terre juive comme chrétienne bien avant l’Europe occidentale qui ne rate pas une occasion de leur envoyer à la figure ses racines judéo-chrétiennes qui sont surtout chrétiennes, gallo-celto-romaines.

Savent-ils que leur terre abrite la plus vieille synagogue au monde la Ghriba sur l’Ile de Djerba haut lieu de pèlerinage juif en dehors d’Israël comme le rapporte la légende la plus populaire, imprimée pour la première fois dans un livre du rabbin Abraham Haim Addadi de Tripoli (Hashomer Emet publié à Livourne en 1849), des prêtres appelés Cohanim se seraient installés sur l’île de Djerba après la prise de Jérusalem et l’incendie du Temple de Salomon par l’empereur Nabuchodonosor II en 586 av. J.-C.2. Ils auraient emporté un élément du temple détruit qui aurait été inséré dans la synagogue3 ; les visiteurs peuvent voir une pierre incorporée à l’une des voûtes de la synagogue et qui serait la pierre originale rapportée de Jérusalem. »

Le nom de leur contrée n’était pas inconnue de l’époque du Talmud, la présence juive dans cette région était reconnue comme très importante par les rabbins qui ont écrit : « Rabbi Yehouda a dit au nom de Rab que, entre Syr et Carthage, les nations reconnaissaient Israël et le Père qui est aux cieux, mais que, depuis Syr vers l’ouest et depuis Carthage vers l’est, les nations ne reconnaissent ni Israël ni le Père qui est aux cieux »11. Concernant Syr, il ne s’agissait pas de la ville phénicienne de Tyr, mais de la Syr punique, appelée Syrorum par les Romains, et qui est aujourd’hui la ville algérienne de Maghnia (ou Marnia du temps de la colonisation française).

L’Europe occidentale se prévaut de ses supposées racines juives qui n’ont jamais été reconnues comme telles ni par l’Église ni par ses rois et n’ont pas pas non plus pour autant épargné aux juifs les persécutions dont ils furent l’objet tout au long de leur histoire mouvementée en Occident jusqu’au 20 e siècle contrairement à leur influence avérée en Afrique du Nord. Entre la synagogue de Prague et celle de la Ghriba, c’est 1600 ans d’histoire qui les séparent.

De même que pour le christianisme qui a pris souche en Afrique du Nord dès le II e siècle, alors que l’Occident a attendu « que l’Empire romain devint officiellement chrétien avec la conversion de Constantin en 312, le judaïsme fut frappé par une série de lois qui visaient non pas à le supprimer mais à freiner son expansion »
(agora.qc.ca/documents/judaisme–linfluence_du_judaisme_dans_loccident_chretien_par_frederic_seager)

Les Nord-africains ne sont pas plus éloignées que cela de la source judéo-chrétienne de l’Occident. ils ont été les premiers à en être irrigués. Ils sont la preuve vivante que le catholicisme n’est pas une exclusive européenne mais la dislocation de l’Empire romain, les invasions vandales puis enfin musulmanes en Afrique du Nord, ont fait disparaître les derniers chrétiens berbères que l’Afrique du Nord a connus au VIII e siècle. L’Occident devrait plus que jamais tirer la leçon de l’histoire de l’Afrique du Nord s’il ne veut finir balayé par sa tempête de sable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Marie2017

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 17/05/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Dim 21 Mai - 15:59

J'ai trouvé ça

Désinformation au sujet de la Syrie et de la Lybie
Jacques Dufresne

À force de découvrir, souvent des années après les faits, à quel point l’homme bien informé(!) que je suis a été dupe des médias, j’en viens à penser qu’il faudrait, après chaque nouvelle importante, interrompre le bulletin pour donner la parole à un grand reporter qui mettrait les choses en perspective et en montrerait la complexité.

Voici comment un documentaire sur le Moyen Orient, sur la Syrie et la Lybie en particulier, m’a réveillé de mon sommeil d’observateur gobeur tout en me faisant découvrir les origines de l’attentat suicide dans le monde musulman. Il s’agit d’une vidéo d’Adam Curtis de la BBC. Présentée en 2015, elle s’intitule HyperNormalisation et dure deux heures quarante minutes.

1975. Henry Kissinger alors Secrétaire d’État du gouvernement américain achève de peaufiner sa doctrine : le monde forme un système dont il faut assurer l’équilibre, notamment en empêchant les Arabes de s’unifier conformément à ce qui avait été le rêve d’Ibn Seoud, le fondateur de l’Arabie Saoudite. Ce rêve, c’est l’homme fort de la Syrie Hafez el-Assad, le père de Bachar, qui l’incarne et semble être en mesure de le réaliser. Kissinger le traitera d’abord comme un allié, pour le trahir bientôt en suscitant la conclusion d’un traité entre l’Égypte et Israël, un traité contraire aux intérêts de la Syrie, pour qui le retour des Palestiniens sur leur ancien territoire était un objectif de première importance. Kissinger divisa le monde arabe plutôt que de l’aider à s’unifier. Hafez el-Assad avait fait preuve d’une extrême cruauté pour se maintenir au pouvoir. Il imposait le culte de sa personne et ne tolérait aucune atteinte à son autorité. Après avoir été humilié par Kissinger, il devint la proie d’une obsession, la vengeance. Il dit à Kissinger que ce qu’il venait de faire libérerait des démons cachés sous la surface du monde arabe. Ces démons devaient prendre la forme des attentats suicide.

Une première occasion de vengeance lui sera fournie par l’incursion de l’armée d’Israël au Liban dans le but d’encercler et de neutraliser les palestiniens qui s’y trouvaient.

Nous sommes en 1982. L’Ayatollah Khomeini est au pouvoir en Iran où il met au point ce qu’on appellera la bombe atomique du pauvre, en l’occurrence une arme théologique, consistant en la légitimation du suicide dans le cadre d’une religion qui l’avait interdit jusque-là. Pas n’importe quel suicide, mais celui qui est commis au nom d’Allah et couronné pour cette raison par une béatitude éternelle. C’est ainsi que Khomeini put remplir des autobus d’enfants qui, en chantant, couraient au massacre dans une guerre insensée contre l’Irak, alors soutenu par les États-Unis.

Le Sud du Liban allait bientôt être le lieu d’une tragédie. Selon une rumeur que Curtis a prise à son compte, les Israéliens permirent à des milices chrétiennes[i] de pénétrer dans un camp palestinien pour s’y livrer à un massacre qui choqua le monde entier, à commencer par l’opinion publique américaine. Ronald Reagan, qui s’en était tenu jusque-là à un ton moralisateur, fut obligé d’intervenir. Il le fit en envoyant au Liban un contingent de marines. Ce qui ne pouvait être perçu par Hafez el-Assad que comme une provocation humiliante pour l’homme tout puissant qu’il était dans la région.

Ce qui eut aussi pour effet de faire entrer le monde dans l’ère de l’attentat suicide. Fort de la transformation du suicide en acte saint par Khomeini, le dieu de la Syrie poussa la piété un peu plus loin. Les jeunes héros iraniens étaient des martyres, ils ne tuaient pas en se suicidant. Hafez el-Assad, avec la complicité du Hezbollah plaça des candidats au paradis dans des camions qui pénétrèrent dans la base des marines avec une charge d’explosifs : il y eut plus de 200 morts sur la base. C’était trop pour ce que les Américains pouvaient supporter après l’échec du Vietnam. Reagan retira ses troupes, sous prétexte que la situation dans cette partie du monde était trop complexe

Hafez el-Assad triompha. N’était-il pas le premier chef arabe à gagner une guerre contre les États-Unis? Il n’allait pas s’arrêter là. C’est lui qui, selon les sources européennes de Curtis, fut responsable de l’attentat contre une discothèque de Berlin en avril 1986. Il n’empêche que pour relever cet affront, les Américains incriminèrent la Lybie de Kadhafi, pays faible ne jouissant d’aucun crédit dans la région. Dix jours plus tard Reagan donnait l’ordre d’un bombardement de Tripoli qui détruisit la maison du chef, lequel sembla par la suite vouloir tirer gloire de ce crime qu’il n’avait pas commis. Dans le même esprit il acceptera plus tard de dédommager les passagers de l’avion de la Pan Am qui avait explosé au-dessus de l’Écosse en 1988. Là encore la responsabilité appartenait à la Syrie selon toute vraisemblance. On est dans la pure fiction.

La magnanimité de Kadhafi lui valut de devenir l’enfant chéri des puissances occidentales; il était une carte utile pour elles dans la conjoncture du moment. On se souvient de la façon dont il planta sa tente à Paris devant le palais du président Sarkozy. À la même époque, Donald Trump fit la meilleure affaire de sa vie en aménageant près de l’édifice des Nations-Unies un habitat digne du maître de la désertique Lybie. Il réalisait le grand rêve de sa vie : prononcer un discours fleuve devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

La gloire de ce roi fou, ayant joué le rôle du fou des rois, sera éphémère. Croyant ou feignant de croire que le printemps arabe allait faire surgir magiquement, numériquement, virtuellement de solides démocraties en lieu et place des dictatures de la région, une coalition menée par la France et les États-Unis s’attaque à la Lybie plutôt que d’aider son chef à y rétablir la paix. J’approuvais stupidement tout cela.

Non seulement le chef n’eut pas droit au minimum d’honneur dû à un ami de la veille, mais il connut la mort la plus ignoble qu’on puisse imaginer. La Lybie a été appauvrie, décimée et réduite au chaos.


[i] Choqué par cette opération des chrétiens du Liban, ma première réaction fut de voir en eux des descendants des Croisés les plus barbares. Si soucieux qu’il soit de la vérité historique, Adam Curtis a failli me conduire sur une fausse piste. D’autres sources que je ne peux pas commenter ici m’ont appris que les chrétiens du Liban étaient eux aussi attaqués injustement au point de pouvoir se sentir en état de légitime défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Mar 23 Mai - 16:20

Qu’ils soient chiites ou sunnites, ils sont d’abord musulmans et tous œuvrent pour le même but, islamiser la terre tout entière par Salem Ben Ammar
Ils vont tous fêter le même ramadan, islamistes, fondamentalistes, intégristes, musulmans modérés, musulmans radicaux, chiites, sunnites, jihado-terroristes, salafistes, wahhabites, que des appellations multiples pour nommer l’islam.
Il n’y pas de ramadan pour les uns et un ramadan pour les autres. Tous unis dans le respect absolu de ce pilier fondamental de leur religion. Ils ne font pas de différence entre eux quand il s’agit d’accomplir leurs devoirs cultuels nous devons en faire autant.
Il n’y a pas de musulmans par conséquent à toutes les sauces, il y a une seule sauce pour tous les musulmans. Un seul Coran pour tous, une seule divinité Allah à vénérer, un seul homme Mahomet pour modèle unique et une seule religion à suivre l’islam.
Contrairement aux idées reçues l’islam ne s’accommode pas ils doivent tous s’y accommoder sinon ils ne sont pas musulmans et les non-musulmans doivent en payer le prix comme à Manchester, Paris, Nice, Berlin , Londres, Bruxelles et Madrid, Bali, Bombay et New York autrefois.
Toute manœuvre laissant croire que le terrorisme est lié à telle ou telle obédience est une vue de l’esprit bien pire encore une apologie de crimes contre l’humanité.
Donald Trump qui n’a fait que brasser du vent pendant sa campagne électorale se ment à lui-même, à moins qu’il n’ait endossé les habits infâmes de l’innocence de l’islam orthodoxe que sa protégée saoudite en est le fer de lance moyennant un cachet de plus de 400 milliards de dollars en voulant faire endosser la responsabilité des attentats terroristes au seul Iran alors que le terrorisme est consubstantiel à l’islam.
Aucune organisation terroriste n’est au service de l’Iran elle est au service de l’islam. Celui qui la nourrit idéologiquement, la conditionne mentalement et l’incite à semer l’effroi dans le cœur des infidèles moyennant sa rétribution dans l’au-delà fantasmé par un délirant psychopathe du nom de Mahomet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Mer 24 Mai - 10:39

Non M. Trump, le terrorisme n’est ni sunnite ni chiite, il est dans l’ADN de l’islam
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Ils vont tous fêter le même ramadan, islamistes, fondamentalistes, intégristes, musulmans modérés, musulmans radicaux, chiites, sunnites, djihado-terroristes, salafistes, wahhabites, que des appellations multiples pour nommer l’islam.
Il n’y pas de ramadan pour les uns et un ramadan pour les autres. Tous unis dans le respect absolu de ce pilier fondamental de leur religion. Ils ne font pas de différence entre eux quand il s’agit d’accomplir leurs devoirs cultuels nous devons en faire autant.

Il n’y a pas de musulmans par conséquent à toutes les sauces, il y a une seule sauce pour tous les musulmans. Un seul Coran pour tous, une seule divinité Allah à vénérer, un seul homme Mahomet pour modèle unique et une seule religion à suivre l’islam.

Contrairement aux idées reçues l’islam ne s’accommode pas ils doivent tous s’y accommoder sinon ils ne sont pas musulmans et les non-musulmans doivent en payer le prix comme à Manchester, Paris, Nice, Berlin , Londres, Bruxelles et Madrid, Bali, Bombay et New York autrefois.

Toute manœuvre laissant croire que le terrorisme est lié à telle ou telle obédience est une vue de l’esprit bien pire encore une apologie de crimes contre l’humanité.

Donald Trump qui n’a fait que brasser du vent pendant sa campagne électorale se ment à lui-même, à moins qu’il n’ait endossé les habits infâmes de l’innocence de l’islam orthodoxe que sa protégée saoudite en est le fer de lance moyennant un cachet de plus de 400 milliards de dollars en voulant faire endosser la responsabilité des attentats terroristes au seul Iran alors que le terrorisme est consubstantiel à l’islam.

Aucune organisation terroriste n’est au service de l’Iran elle est au service de l’islam. Celui qui la nourrit idéologiquement, la conditionne mentalement et l’incite à semer l’effroi dans le cœur des infidèles moyennant sa rétribution dans l’au-delà fantasmé par un délirant psychopathe du nom de Mahomet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Marie2017

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 17/05/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Mer 24 Mai - 11:53

Trump s'est incliné en Arabie devant ce pays féodal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Jeu 25 Mai - 16:49

La convergence idéologique entre l’islamisme, l’islam agissant, et le nazisme
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Les islamistes n’ont qu’un but : bâtir une cité idéale musulmane, une sorte de Reich musulman, dédiée exclusivement aux seuls hommes qu’Allah a élevés au-dessus de tous les autres, ceux qui ne sont pas en odeur de sainteté avec lui, jugés impies et indignes de côtoyer ses hommes purs et parfaits. Il n’y a de place ainsi que pour les musulmans qui sont les seuls à pouvoir bénéficier du statut de « d’élu » musulman qui est en réalité un statut d’esclave et exit tous les autres. Adolf Hitler l’avait fait avec les lois raciales de Nuremberg de 1935, en voulant éliminer de sa cité ceux qui n’ont pas le « sang » aryen dans les veines, les islamistes forts des prescrits du coran nationalité sont obnubilés par la même idée, exclure de leur cité tous ceux qui risquent de contaminer les favoris d’Allah. Haro sur ceux qu’ils désignent par extension de juifs qui sont incontestablement tous ceux qui n’ont pas le caractère musulman tels que les Coptes, les démocrates, les athées, les progressistes, les juifs eux-mêmes, les chrétiens, les musulmans égarés, les humanistes, les homosexuels et les laïques… Tous les humains qu’Allah voue aux feux de la Géhenne.

Est-ce un hasard si les qoutbistes tunisiens assimilent la laïcité à une idéologie au point qu’ils en fait leur thème de campagne : la Tunisie est musulmane et non laïque. un slogan lourd de sens et annonciateur d’un avenir sombre pour tous ceux qui n adhèrent pas à leur idéologie. La meilleure illustration de cette collusion entre les deux mouvements génocidaires obsédés par la haine de l’autre et surtout du juif et non pas du sioniste en était le Grand Mufti de Jérusalem Fayçal al Hussein promu chef de division SS et divulgateur du message propagandiste nazi dans le monde musulman en 1939-45 et éminent membre de la Confrérie. Cet homme incarne à lui tout seul les liens fusionnels qui existent entre les deux idéologies. Il est permis de penser qu’en chaque islamiste il y a un nazi en puissance obsédé par la purification de sa foi de toutes les scories et influences extérieures qui dans leurs esprits renvoient aux juifs au demeurant l’éternel comploteur et croque-mitaine que le Coran voue du reste à la Géhenne. Croire que les islamistes sont en train de faire leur mutation démocratique c’est une grave erreur et une hérésie politique. Les islamistes, jusqu’à preuve formelle du contraire, n’ont guère renoncé à leurs fonds de commerce idéologique et leur bellicisme officiellement et exprimer sans ambiguïté leurs profonds attachements aux valeurs universelles du respect total et absolu du juif, en l’occurrence celui qui est différent d eux. Ils sont dans la voie de conquête du pouvoir qu’ils considèrent comme étant leurs biens propres, leur butin tant convoité et pour lequel ils s’étaient battus quand bien même en ayant recours à la terreur qui n’est aucun cas répréhensible ni condamnable car elle a été accomplie dans le sentier d’Allah.

Par conséquent la voie démocratique doit les rétablir dans leur droit et les reconnaître comme étant les seuls et vrais propriétaires légitimes de cette terre qui ne doit être soumises qu’aux seules lois d’Allah au nom duquel ils doivent gouvernent Ce qu’ils n’ont pas pu obtenir par la violence, ils l’obtiennent par les urnes sont dans lesquels ont été déposés les cendres de la démocratie. Ces élections servent ainsi à réparer le préjudice subi et leur rendre leur propriété dont ils ont été spoliée.

Le processus démocratique mis ainsi en œuvre est jugée comme une ordalie dont ils doivent sortir les vainqueurs pour remédier à cette injustice dont ils furent les victimes et qui leur a valu la privation de la liberté et l’exil. Des martyrs de l’injustice humaine qui voient dans ce processus une aubaine pour leur intronisation de Califes amenés à régner en tant qu’ayants droits légitimes d’Allah sur la cité pour lui servir de guide et de berger du genre canin et féroce plutôt. Une guidance qui s’inscrit dans le strict cadre tracé par le Coran qui prohibe l’ existence au sein de cette cité d autres voies non marquées par le sceau du Coran.

Qui s’oppose à eux s’oppose à la volonté de Celui qui les a investis de pouvoir messianique et commet par conséquent un sacrilège punissable de la double peine : la mort et l’enfer. Malheur à ceux qui veulent soustraire la cité musulmane du pouvoir de celui qui l’a créée. En jouant le jeu de la démocratie,qui est une hérésie pour eux, c’est un mal pour un bien. Un passage obligé pour atteindre leur objectif suprême, le pouvoir exercé au nom du Souverain unique de la vie sur terre et dans l’au-delà. La fin justifie les moyens, gagner la partie à n’importe quel prix en usant des moyens les plus illicites et déloyaux afin de faire triompher l’idéal musulman dans un premier temps et étouffer les velléités d’émancipation politiques des musulmans qui veulent s’affranchir de la main mise de la religion sur leur vie.

Il est utopique et illusoire de les imaginer contribuer à l’éclosion d’une nouvelle voie politique dans leurs pays d’origine avec des risques évidents de mettre à mal leur propre pouvoir. La démocratie est un instrument parmi tant d’autres, une arme dont ils se serviront pour achever leurs rivaux politiques. Elle doit cesser d’exister au profit de la seule voie voulue par Dieu et son Prophète pour les musulmans qui doivent se plier à sa seule volonté tels des esclaves obéissants à leurs maîtres. Hitler a banni la démocratie au nom de la pureté du sang aryen, les islamistes ne manqueront pas de faire au nom de pureté originelle la foi islamique. Mais avec une différence de taille entre les deux, le nazisme veut soumettre le monde à ses pieds, tandis que l’islam veut faire de l’état d’esclave un état commun pour toute l’humanité.

La tentative de greffe démocratique aura certainement vécu dans les pays du Croissant arabisé dont l’Occident pour des raisons inavouées avait voulu faire un laboratoire de la démocratie soluble dans l’islam tout en sachant sachant pertinemment que c’est une imposture et un mirage comme si l’on voulait concilier hitlérisme et humanisme. Ironie de l’histoire, il leur a donné une caution politique fortement teintée de social-démocratie en mettant aux avants-postes des hommes de peu d’envergure et pseudos modérés à l’instar de l’exemple tunisien pour servir de faire-valoir aux islamistes.

Ils ont pour mission d’assurer sa promotion comme un banal produit commercial pour inciter la population tunisienne à s’en porter acquéreuse et occulter par la même occasion leur lourd passé terroriste semblable à celui des nazis avant leur victoire en 1934.

Tous ces hommes se sont découverts de honte et de déshonneur. Il n’y a que les êtres serviles, les lâches, les capitulards, les opportunistes, les vénaux, les collabos et les corrompus façon Kamel Jendoubi, Mustapha Ben Jaâfar et le délateur pathologique Moncef Marzougui pour prêter main forte à la revalorisation scandaleuse et insultante pour la mémoire des victimes du terrorisme islamiste en Tunisie dans les années 80 et début 90;

C’est plus qu’une utopie c’est un crime de croire que les islamistes vont abandonner leur armature djihadiste pour se muer en des démocrates convaincus et sincères. Il n’y a qu’une seule feuille de route qu’ils doivent suivre et imposer à tout le monde, c’est celle que leur a fixée le prophète : islamiser la terre toute entière et punir tous les récalcitrants à son message que le coran recommande leur extermination.

La Shoah pour tous les non-musulmans ! Des sombres perspectives, en effet, qui se profilent à l’horizon, pires que celle qu’a connu le peuple juif et les minorités qui n’avaient pas les faveurs du nazisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Admin
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Dim 28 Mai - 13:32

En élisant Ennahdha, les Tunisiens ont élu la Qaïda et faire de leur pays un sanctuaire terroriste
Salem Ben Ammar Un commentaire
Ben Ammar Salem Publié dans Tunisie news

Soit la Qaïda, soit la Tunisie. Le choix est simple à faire. Soit faire le choix de vivre sous le régime de la terreur et le déshonneur,
soit faire le choix de la Tunisie et mourir dans l’honneur et la dignité pour que vive la mère-patrie.

Si vous comptez sur les urnes c’est que vous n’avez toujours pas compris que vous avez affaire à des terroristes et des illuminés assoiffés de pouvoir et avides de chair humaine. Voraces et coriaces, ils ne connaissent de la démocratie que les bombes avec lesquelles ils vont vous pulvériser et le vitriol avec lequel ils défiguraient vos femmes.

Aujourd’hui à Sidi Bouzid, terre-symbole de la résistance aux oppresseurs mafieux et mystificateurs de l’Islam, la Qaïda locale arborant un nouveau masque de circonstance, se mue en gardienne de l’ordre républicain, tire à balle réelle ou en caoutchouc sur les patriotes tunisiens et sans cela que ne suscite émoi et condamnation de la part du peuple plus préoccupé de ses devoirs cultuels que de ses devoirs patriotiques.

Sidi Bouzid vit sous les feux nourris de la répression sauvage et sanguinolente de la milice islamiste de la Qaïda. En effet, une police nationale aux ordres d’une clique djihadiste qui a usurpé le pouvoir en ce jour maudit du 23 octobre 2011, a perdu son statut de police nationale pour devenir une simple milice islamiste.

La Qaïda locale est en train d’envoyer un message clair aux tunisiens : se soumettre ou se démettre. Pire encore soit la soumission soit la mort. Se soumettre c’est déjà périr. La répression violente de la manifestation de ce jour en dit long sur les desseins génocidaires de la Qaïda pour la Tunisie.

Ennahdha, l’antenne djihadiste tunisienne est capable de commettre des massacres massifs, systématiques et ciblés de la population pour conserver son pouvoir exercé pour le compte de Dieu qui prime sur la volonté des hommes et l’honneur de la patrie. La terreur islamiste est en marche en Tunisie. Amnésiques comme vous êtes, vous semblez oublier qui sont la Qaïda et sa filiale locale ? En votant pour Ennahdha vous avez voté pour la maison-mère la Qaïda et sceller le sort définitif de la Tunisie.

Un islamiste modéré est un islamiste mort puisqu’il ne nuit plus à personne et encore. Rien ne dit que déçu par les promesses non tenues par son Manitou qu’il ne lui fiche pas un pan dans la geueule. Le Dieu islamiste n’est pas musulman, il est sataniste tendance wahhabite. Lutter contre lui, c’est lutter pour le vrai Islam, celui que vos parents vous ont légué en héritage et qui a fait la gloire de la Tunisie.

Le pays a recouvré son indépendance grâce à l’Islam malékite qui avait joué un rôle déterminant dans la décolonisation du pays et qui avait combattu héroïquement l’hydre nazie tant adulée par les dignitaires de la Confrérie des Frères musulmans, mère génitrice d’Ennahdha.

La survie du pays et de l’islam tunisien lui-même dépend d’un sursaut national sans cela l’avenir de la Tunisie sera son passé. Les tunisiens n’ont plus le choix de ses armes pour arracher le pays des griffes de ces terroristes, aidés par toutes ces instances antipatriotiques celles présidées par Y. Ben Achour que les américains ont récompensé pour ses mauvais et déloyaux services à l’égard de la Tunisie, et K. Jendoubi cet autre illustre inconnu sorti de son néant hexagonal, qui a brillé par ses incompétences, sa gestion opaque, sa désinvolture et son laxisme pathétique. Il n’a toujours pas rendu à ce jour le rapport financier de la mascarade électorale. Ce qui en dit long sur la sincérité du scrutin.

Quoi qu’il en soit seul l’Islam tunisien d’obédience malékite, celui du bien vivre ensemble, est la seule alternative pour dépolluer le pays de tous les islamistes qui constituent un péril pire encore que celui des Banu Hillal. La déwahhabisation du pays est au prix de l’honneur de la Tunisie et de sa fierté légendaire. L’avenir du pays est plus que jamais assombri si les tunisiens ne s’insurgent pas contre la dictature islamiste sous la houlette des vrais ennemis de l’Islam et de la patrie.

Le combat contre la Qaïda est un combat pour les valeurs universelles et un acte de salubrité nationale. Soit une Tunisie tunisienne et musulmane ouverte, apaisante, intégrant tous ses enfants de toutes les confessions, humaniste tolérante et égalitaire, une Tunisie du respect des droits de l »homme et du Citoyen, résolument respectueuse de l’égalité absolue entre les sexes dans la continuité de l’esprit bourguibien, soit une Tunisie sous le joug de la Qaïda et sa panoplie des lois iniques, ineptes, criminelles, pédophiles, racistes, discriminatoires, machistes, barbares et fascistes. Appelées abusivement les lois de l’Islam alors qu’elles sont sacrilège et hérésie.

La Charia islamiste n’est pas la voie pour la Tunisie c’est la voie de l’enfer de la femme et de son anéantissement. Quelle Tunisie, les tunisiens veulent-ils ? Celle de la dignité humaine ou celle de la Qaïda, de la terreur humaine ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Admin
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Dim 28 Mai - 13:33

La vraie revolution en Tunisie sera contre l’islam ou ne le sera pas
28/05/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

La vraie guerre que les tunisiens doivent mener, ce n’est pas une guerre civile c’est une guerre pour l’indépendance nationale.
11 décembre 2012, 09:42

Les tunisiens ne se battront pas pour la Tunisie de peur d’entraîner leur pays dans le chaos alors qu’il est comme un bateau ivre qui est entrain d’échouer dans les profondeurs abyssales.

Ils confondent guerre civile et guerre pour l’indépendance nationale. c’est Ennahdha qui fera couler leur sang pour garder son pouvoir et leur imposera son diktat ad vitaem eternam et transformera le pays en suzeraineté wahhabite et un snctuaire terroriste aux portes de l’Europe.

Ce ne sont pas les tunisiens qui prendront les armes pour libérer leur pays, c’est eux qui imposeront leur pouvoir par la puissance de feu de leurs armes. Par conséquent on ne combat pas un ennemi belliciste, terroriste, maléfique et prêt à tout pour conserver le pouvoir par la voie pacifique.

Les bulletins de vote ne sont indiqués pour combattre les meutes de loups affamés de chair humaine et assoiffés de sang. C’est un leurre de croire que vous allez y parvenir par les urnes des cendres de la démocratie qui risquent demain de devenir celles des cendres de la Tunisie.

Le pays est peuplé aujourd’hui de terroristes djihadistes venus du monde entier comme et ce n’est certainement pas pour faire du tourisme qu’ils y sont, c’est la 5ème colonne tapie dans l’ombre en attendant son heure pour embraser le pays en cas de tentative de soulèvement populaire contre Ennahdha, voire une hypothétique défaite électorale de cette dernière.

Ce sera toujours elle qui ripostera par les moyens appropriés pour conserver son pouvoir qui lui généreusement octroyé par les politicards tunisiens. Il n’est un secret pour personne que son pouvoir est illégitime, mais grâce aux petits arrangements entre amis et le marché de dupes passé sur le dos des tunisiens, il a été rendu légitime. Ennahdha n’a jamais gagné les élections du 23 octobre 2011 mais c’est son bras électoral, l’I.S.I.E. l’Instance Sournoise de l’intronisation d’Ennahdha qui a lui concocté la victoire au-delà de ses propres espérances comme ce gouvernement de la Troïka qu’elle domine des pieds et de la tête né d’un coup d’Etat institutionnel. Ayant eu ce qu’elle veut sans coup férir, elle ne lâchera pas les positions acquises sources de privilèges et d’enrichissement personnel sans mettre la Tunisie à feu et à sang.

Les tunisiens se doivent de se préparer à des lendemains de larmes et de sang. Le leur et non pas celui des meutes de loups islamistes. Le monde n’a pas gagné la guerre contre le fascisme et le nazisme par la magie des mots et les bulletins de vote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Admin
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Dim 28 Mai - 13:42

La vraie révolution en Tunisie sera contre l’islam ou ne le sera pas 28/05/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

La vraie guerre que les tunisiens doivent mener, ce n’est pas une guerre civile c’est une guerre pour l’indépendance nationale.
11 décembre 2012, 09:42

Les tunisiens ne se battront pas pour la Tunisie de peur d’entraîner leur pays dans le chaos alors qu’il est comme un bateau ivre qui est entrain d’échouer dans les profondeurs abyssales. Ils confondent guerre civile et guerre pour l’indépendance nationale. c’est Ennahdha qui fera couler leur sang pour garder son pouvoir et leur imposera son diktat ad vitaem eternam et transformera le pays en suzeraineté wahhabite et un sanctuaire terroriste aux portes de l’Europe. Ce ne sont pas les tunisiens qui prendront les armes pour libérer leur pays, c’est eux qui imposeront leur pouvoir par la puissance de feu de leurs armes. Par conséquent on ne combat pas un ennemi belliciste, terroriste, maléfique et prêt à tout pour conserver le pouvoir par la voie pacifique. Les bulletins de vote ne sont indiqués pour combattre les meutes de loups affamés de chair humaine et assoiffés de sang. C’est un leurre de croire que vous allez y parvenir par les urnes des cendres de la démocratie qui risquent demain de devenir celles des cendres de la Tunisie. Le pays est peuplé aujourd’hui de terroristes djihadistes venus du monde entier comme et ce n’est certainement pas pour faire du tourisme qu’ils y sont, c’est la 5ème colonne tapie dans l’ombre en attendant son heure pour embraser le pays en cas de tentative de soulèvement populaire contre Ennahdha, voire une hypothétique défaite électorale de cette dernière. Ce sera toujours elle qui ripostera par les moyens appropriés pour conserver son pouvoir qui lui généreusement octroyé par les politicards tunisiens. Il n’est un secret pour personne que son pouvoir est illégitime, mais grâce aux petits arrangements entre amis et le marché de dupes passé sur le dos des tunisiens, il a été rendu légitime. Ennahdha n’a jamais gagné les élections du 23 octobre 2011 mais c’est son bras électoral, l’I.S.I.E. l’Instance Sournoise de l’intronisation d’Ennahdha qui a lui concocté la victoire au-delà de ses propres espérances comme ce gouvernement de la Troïka qu’elle domine des pieds et de la tête né d’un coup d’État institutionnel. Ayant eu ce qu’elle veut sans coup férir, elle ne lâchera pas les positions acquises sources de privilèges et d’enrichissement personnel sans mettre la Tunisie à feu et à sang. Les tunisiens se doivent de se préparer à des lendemains de larmes et de sang. Le leur et non pas celui des meutes de loups islamistes.

Le monde n’a pas gagné la guerre contre le fascisme et le nazisme par la magie des mots et les bulletins de vote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Lun 29 Mai - 15:22

Salem Benammar

Si tu es typé tu es forcément suspect.

Et pourtant nous sommes tous typés aux yeux de ceux dont nous n'avons pas les mêmes apparences physiques.

Un blanc de peau est typé pour un noir.

Un basque est typé pour un Breton.

Un Méditerranéen est typé pour un Normand.
Mais si on emploie ce mot à des fins discriminatoires alors là c'est du pur racisme primaire.

Hitler avait gazé tous ceux qui n'avaient pas le faciès germanique.


J'ai eu l'honneur d'avoir quelques uns de mes articles traduits dans les principales langues au monde sauf en arabe et en mandarin.
Que les Chinois ne l'aient pas fait même si j"ai des lecteurs en Chine c'est compréhensible mais que les Nord-Africains ne le fassent pas ça l'est beaucoup moins.
Pas plus tard qu'aujourd'hui nos amis russes qui ne sont pas pourtant francophones m'ont fait la joie de me traduire deux articles coup sur coup.

Pour les musulmans francophones et arabophones c'est un sacrilège de diffuser mes articles dans la langue de Mahomet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Mer 31 Mai - 14:51

Les pauvres musulmans iront au paradis 500 ans avant les riches
29/05/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Quand un musulman nourrit un pauvre il ne le fait par convictions personnelles et pour l’amour du bien du bien, il le fait pour le bonus, hassannate, qu’il escompte en tirer et surtout pour obéir au troisième pilier de l’islam.

Allah a prescrit l’aumône légale, la zakat, pour figer les pauvres dans leurs conditions misérables et de préserver les riches contre leurs velléités de rébellion. Allah a créé les pauvres comme il a créé les riches. Les pauvres sont voués à le rester. Ils sont condamnés à le rester, chercher à inverser le cours de leur destin, c’est aller contre la volonté d’Allah, et commettre ainsi une fitna prise dans le sens de trouble, révolte, sédition, agitation, désordre, chaos.

Les musulmans ne doivent pas détester ce qu’Allah a choisi pour eux. Les jeux sont faits avant même qu’ils ne soient nés. Allah a écrit leurs histoires de vie, ils doivent juste se conformer à ses préceptes et de ne rien changer à l’ordre social qu’il avait fixé. Allah les comble de ses biens comme les en prive. Le riche n’a pas acquis sa richesse de par ses propres moyens licites ou illicites, c’est une fadhl, une grâce, une faveur venant d’Allah « C’est là la grâce d’Allah, qu’il attribue à qui Il veut. » (Boukhâri et Mouslim). Le pauvre ne doit donc pas convoiter ce qu’Allah avait mis en dépôt chez le riche qui doit lui donner la zakat, variable selon le montant de sa fortune. Le Coran contient plus de 80 versets concernant la zakât et l’obligation de s’en acquitter. Cette aumône est considérée comme un droit des pauvres de prélever dans le surplus des plus riches.
« Soyez assidus à la prière, faites l’aumône, vous retrouverez auprès d’Allah le bien que vous aurez acquis à l’avance, pour vous-même. »(2,110)
« Prélève une aumône sur leurs biens pour les purifier et les rendre sans tache. »(9, 103)

La pauvreté est une épreuve, un test voulu par lui. Les pauvres doivent faire preuve de patience, sabr s’y résigner et se satisfaire de leur sort s’ils ne veulent pas finir éprouvés au feu de l’enfer(51, 13). Selon la Tradition mahométane, les pauvres ne seront pas seulement les élus du Royaume des cieux, ils entreront au paradis 500 années avant les riches.

Toute tentative de résilience est par conséquent un sacrilège. Les pauvres ne doivent accepter l’existence dont ils ont été gratifiée par Allah. Et les riches ont le devoir de les entretenir car « Allah fructifie la bouchée de nourriture que l’un d’entre vous a donnée en aumône comme l’un d’entre vous élève son chamelon ou son poulain; » selon un hadith rapporté par Aïcha
[cité par Ibn Hibban)

Rien n’est gratuit chez les riches musulmans, ils ne font jamais rien pour rien.
C’est un investissement pour l’au-delà. Si Allah ne leur avait pas promis un air, littérairement un salaire, ils ne le feront certainement pas.

Appâtés par les perspectives d’une vie opulente et luxurieuse pour l’éternité, ils achètent des actions au marché boursier d’Allah en croyant réaliser une plus-value comme un boursicoteur qui spécule en bourse.

Sauf que ce dernier n’utilise pas la pauvreté comme effet de levier contrairement au musulman.

Le meilleur des hommes n’est pas celui qui œuvre pour le bien commun de l’humanité mais celui qui fait l’aumône aux pauvres aux yeux de Mahomet les aide à se complaire dans l’assistanat.

Le mendiant musulman lui-même n’est pas à court d’argument pour réduire les âmes musulmanes pour lui donner la petite pièce et ce qui lui donneront Allah le leur remboursera au centuple.

Heureux les musulmans « philanthropes » et « charitables » qui ne font pas la bien pour le bien mais ils pe font pour gagner les prébendes divines mais à condition que leurs dons ne soient destinés qu’aux seuls musulmans. Et la charité bien ordonnée commence toujours par ses coreligionnaires et si jamais ils tendent la main aux non-musulmans c’est par pur calcul prosélyte.
L’Abbé Pierre n’est pas musulman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Mar 6 Juin - 15:45

L’islam tue même si on l’apostasie pas
05/06/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Mesdames et messieurs les vierges effarouchées de l’islam, le seul vrai combat que vous deviez mener aujourd’hui avant que vous ne deveniez les pestiférés de l’humanité pour toujours est celui de la liberté de conscience jugée comme un péché capital du fait de son incompatibilité avec les prescrits de l’islam.

Même si votre religion est un jardin d’Éden, toute personne est libre d’y rester ou de partir, libre à elle de forger propres convictions, comme il est de son droit de faire le choix d’un autre mode de pensée, ou d’adhérer à une autre croyance qui n’est pas la vôtre sans qu’elle mette en péril sa vie.

Vous-mêmes, vous vivez votre culte en toute liberté et sécurité dans les pays des droits de l’homme et du citoyen, un mot inconnu dans votre répertoire, pourquoi la réciprocité n’existe pas chez vous surtout en ce qui concerne les ex musulmans alors que vous êtes les prompts à accueillir les convertis à l’islam ?

Vous concevez la liberté de conscience dans un sens mais pas dans un autre, tant que l’on est dans la voie de l’islam nulle crainte pour sa sécurité et sa vie et le jour où l’on sort de cette voie c’est le châtiment suprême ou la prison au bout du chemin. Il faut cesser conséquent d’arrêter d’affubler l’islam des vertus de liberté qui ne sont pas les siennes.

Le jour où la liberté de conscience dans le sens de l’article 18 de la Charte Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1948 entrera en vigueur dans les pays musulmans, ce sera la fin même de l’islam qui n’existe que par la répression, la persécution et les menaces de mort à l’encontre des apostats, ces traîtres à l’islam.

Vous savez pertinemment que tout musulman qui déclare son athéisme ou son apostasie signe son arrêt de mort sur terre comme l’enjoint Mahomet » quiconque change sa religion, tuez-le » et servira de combustible aux feux de l’enfer comme l’attestent un certain nombre de versets. Par exemple : « Et ceux parmi vous qui adjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement. » (sourate 2 intitulée la Vache, Al-Baqarah, verset 217). « Ô les croyants ! Si vous obéissez à ceux qui ne croient pas, il vous feront retourner en arrière. Et vous redeviendrez perdants. » (sourate 3 intitulée la Famille d’Amram, Âl `Imrân, verset 149) ; « Ô les croyants ! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion… Dieu fera alors venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime. » (sourate 5 intitulée la Table servie, Al-Mâ’idah, verset 54) ; « Ceux qui sont revenus sur leurs pas après que le droit chemin leur a été clairement exposé, le Diable les a séduits et trompés. » (sourate 47 intitulée Muhammad, verset 25).
Il existe également d’autres versets n’ayant pas employé le verbe « apostasier » mais qui en contiennent le sens : « Quiconque a renié Dieu après avoir cru… – sauf celui qui y a été contraint alors que son cœur demeure plein de la sérénité de la foi – mais ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une Colère de Dieu et ils ont un châtiment terrible. » (sourate 16 intitulée les Abeilles, An-Nahl, verset 106) ; « Dieu a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnera la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnera force et suprématie à leur religion qu’Il a agréée pour eux. Il leur changera leur ancienne peur en sécurité. Ils M’adorent et ne M’associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers. » (sourate 24 intitulée la Lumière, An-Nûr, verset 55).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Jeu 8 Juin - 15:08

A chaque fois qu’un djihadiste meurt en « martyr »d’autres jeunes musulmans prennent le relais
07/06/2017 Salem Ben Ammar    Un commentaire

Un fichier S qui meurt en martyr dans la voie d’Allah fait naître à lui tout seul des centaines de vocations de djihad chez les jeunes musulmans. Leur but ultime est de mourir comme Mérah et consorts en entraînant dans leur mort le maximum des mécréants même si y figurent des frères musulmans qui malgré eux sont érigés au statut de martyrs.

Quant à les expulser tous mais ils seront avant qu’on les arrête vivants.  Le vivier du djihad  est inépuisable et des milliers d’autres en prendront le relais.

Et comme le dit cette mère palestinienne nous aimons la mort et vous aimez la vie. Vous nous en tuez un aujourd’hui demain nous en mettrons au monde 7 autres. Celui qui prétend qu’il peut y remédier est soit un menteur soit un fou.

Le problème est très complexe et ce n’est pas avec le délire remigrationniste qu’on va pouvoir le résoudre non plus. Nous sommes pas en 1492 en Espagne. Ils sont un milliard et demi dont quelques millions d’entre eux sont capables de se transformer en bombes humaines.

Les solutions existent à savoir l’indépendance énergétique d’une part et d’autre part les frapper dans le porte-monnaie en coupant 3 les têtes du serpent islamo-wahhabite
la Turquie , le Qatar et l’Arabie Saoudite

La France n’a pas les moyens de faire la guerre à tous les pays de l’OCI à moins de recourir à l’arme nucléaire. Elle a surtout intérêt à apprendre à travailler avec des pays comme l’Égypte, l’Algérie même si c’est un peu compliqué, le Maroc et l’Indonésie qui peuvent constituer des atouts non-négligeables dans la lutte contre le terrorisme et pour contre-carrer le péril islamo-wahhabite
De même qu’elle doit apprendre à travailler avec Israël et l’Inde pour leur expertise dans la lutte contre la guérilla urbaine

Que les va-t-en-guerre arrêtent de prendre les vessies pour des lanternes. Il n’y aura ni ré-émigration ni reconquête. Les musulmans ne sont pas près de renoncer au veau d’or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
yacoub
Admin
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Sam 10 Juin - 15:11

Le Qatar bailleur de fonds des Frères nazislamistes, ce vers venimeux propagé par ses protecteurs américains
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire pour l'amour d'Allah

La principauté-confetti du Qatar sortie du désert de sable en 1971 se comporte comme une puissance impériale. Il tisse sa toile telle une araignée géante attrapant les mouches et les moucherons dans son filet cousu d’or.
En occident, elle soigne sa vitrine avec des achats de prestige à fonds perdus, ne lésinant pas sur les moyens particulièrement dans le football, sport de masses par excellence qui sert de vitrine pour la promotion médiatico-idéologique du Qatar, lobbying en tout genre pour l’organisation des J.O. du championnat du monde de football, les droits de télévision de la ligue européenne de football, les droits de TV des championnats mineurs, le mécénat entrepreneurial dans les cités défavorisées gangrenées par le wahhabisme et véritables bombes à retardement pour les pays occidentaux, les associations culturelles qui sous couvert de culture pour contourner les législations nationales sur les associations sont des véritables organes de propagande cultuelle; dans les pays arabisés, la chaîne de TV al-Jazeera est une véritable machine de guerre propagandiste inondant les foyers de salves d’informations où se mêlent les messages politiques et prédicatifs et un outil de crétinisation des masses frustes et bigotes, d’aliénation mentale, de wahhabisation des esprits et d’embrigadement pernicieux, subventionnant sans compter les djihado-terroristes locaux drapent aujourd’hui dans les habits de l’indignité politique devenus maîtres de leurs pays grâce aux Révolutions du Printemps wahhabite, qui colonisent les lieux de culte, s’infiltrant dans les milieux sportifs, éducatifs, économiques, syndicaux, propageant une idéologie sectaire des plus hérétiques en violation avec les dogmes de la religion musulmane.
Initier, financer, manipuler, arroser, enrégimenter, noyauter, impulser influencer, pervertir, corrompre, c’est une chose, mais organiser, mettre en musique sa politique, piloter, contrôler, réaliser, exécuter, pérenniser, diriger, manoeuvrer, commander en sont une autre. Le Qatar a-t-il vraiment les moyens intellectuels et humains de ses ambitions politiques hégémoniques ? Le même raisonnement prévaut pour les saoudiens. Ce micro-Etat doit sa propre existence à la protection de son voisin et cousin saoudien qui lui-même vit sous la menace conjointe de sa propre minorité chiite à l’intérieur qui se trouve concentrée dans les régions pétrolifères et à l’extérieur par son éternel ennemi. Par voie de conséquence les saoudiens eux-mêmes sont assis sur une poudrière qui pourrait les embraser d’un jour à l’autre pour les réduire en poussière de sable, pour les renvoyer ainsi à leur milieu naturel.
Seuls les Etats-Unis puissants mentors des Saoudiens et des Qataris peuvent les tirer d’affaire. Cela ne saurait se faire sans contrepartie gagnante pour l’Oncle Sam. The partnership à l’américaine n’est pas celui du gagnant-gagnant, il est celui du gagnant-perdant. Le perdant est forcément celui dont la survie même dépend des intérêts géo-stratégiques et géo-économiques américains. Il s’avère que le perdant lui-même y gagnera en assurant sa propre pérennité grâce à l’extension de son pouvoir et sa zone d’influence aux pays dits frères.
Cependant une telle stratégie géopolitique instrumentalisant la religion seul moyen d’asseoir sa domination sur les populations arabisées ne peut-être menée si elle n’a pas l’aval et ne correspond pas aux desseins impériaux américains.
En avançant perfidement et habilement leurs pions sur l’échiquier arabo-musulman, les Américains sous couvert d’un pacifisme des plus douteux se donnent aujourd’hui l’air de jouer aux accompagnateurs désintéressés de la transition démocratique dans les pays du Printemps wahhabite. L’Administration américaine se doit elle-même d’assurer l’orchestration des opérations et de veiller personnellement à la réussite de son plan de démocratisation apparente de l’espace arabo-musulman qui sert en réalité de « cache-sexe », de subterfuge à sa wahhabisation consistant à rassembler tous les morceaux de ce peuple en un seul. Là où ils ont toujours échoué dans leur politique d’intégration économique en Amérique latine par la création de zone de libres-échanges, vont-ils le réussir par la création d’une zone qui ne sera pas de libre-échange cette fois-ci mais une zone d’influence pyramidale cimentée par le seul lien religieux qui s’inscrit dans la logique communautariste de l’Islam politique dans sa forme wahhabite.
Pour contrôler les peuples, il faut contrôler leurs esprits. Il y une forte probabilité que le plan américain ne finisse par aboutir grâce à la wahhabisation des masses arabisées là où elles se trouvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Admin
Admin
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    Dim 11 Juin - 14:55

S'ils étaient si ancrés dans leur foi pourquoi auraient-ils peur d'être troublés dans leurs convictions au point d'imposer par exemple aux non-jeûneurs d'observer dans l'espace public le même rituel qu'eux ? Croire c'est d'abord respecter le libre-arbitre d'autrui. Si je crois pas ce dont à quoi tu crois, en quoi est-ce une hérésie à tes yeux, ne suis-je pas aussi en droit de te stigmatiser parce que tu es différent de moi ? De ton intolérance et de ta spécificité religieuse tu fais une norme générale et tu déclares la guerre à de mon droit à la différence après tu as l"outrecuidance de nous faire avaler ta grosse couleuvre de nulle contrainte dans la religion. Comme tu peux le constater les auteurs du Coran emploient le singulier, ce qui laisse clairement entendre qu'il s'agit de l'islam et l'islam seul à l'exclusion de toutes les autres. Il s'agit d'une manœuvre pernicieuse pour faire croire que les soumis ont accouru d'eux-mêmes vers l'islam pour lui donner une image d'une religion non-contrainte. Si vraiment l'islam n'était pas un culte hégémonique et liberticide pourquoi votre Dieu n'aurait pas déversé un torrent de boue sur
Salem Ben Ammar

_________________

Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salem Ben Ammar    

Revenir en haut Aller en bas
 
Salem Ben Ammar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Salem Ben Ammar
» Les sorcière de Salem
» les sorcières de salem
» Salem aleikoum je suis nouvelle
» salem 3alaykom..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Marmhonie des religions :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: